Géopolitique

1562 0

Les grands discours sont-il toujours un 17 janvier ?

Géopolitique

L’Histoire n’est jamais juste et ne récompense pas toujours les bons. Elle est toujours efficace et punit toujours les faibles.
Telle est la leçon que pourrait inspirer les fins de mandat de deux présidents, aux États Unis et en France, qui n’ont plus désormais que quelques jours pour l’un, et quelques semaines pour l’autre, pour donner du sens à leur action.

2697 0

Comment se préparer à tirer le meilleur de 2017

Géopolitique

Devant l’avalanche de surprises, bonnes et mauvaises, qui a déferlé sur l’humanité pendant l’année qui s’achève, on peut être tenté de renoncer à prévoir quoi que ce soit pour l’année qui vient. 2017 serait, plus encore que 2016, hors de portée de toute prévision.

996 0

Pendant ce temps là…

Géopolitique

Pendant que les Français avaient les yeux fixes sur le vote d’un dixième d’entre eux, soit l’équivalent d’une élection régionale partielle, pour désigner un des quinze candidats qui s’opposeront en avril prochain pour l’élection du prochain président de la République, le monde n’a pas cessé de tourner.

1238 1

Le syndrome d’Alep

Géopolitique

La tragédie d’Alep, dont nous voyons tous les jours les images, de plus en plus infernales, bat en brèche les idées reçues que répétaient tous les docteurs en géopolitique depuis vingt ans.

1258 0

À quelque chose malheur est bon

Géopolitique, Société

A ce proverbe passé dans la sagesse popu­laire, dont j’ai fait le titre de cette Perspective, Nietzsche répond, dans Le Crépuscule des idoles, par son fameux « ce qui ne me tue pas me rend plus fort », locution qui renvoie, elle, à la fonction même du vaccin (inoculer le mal pour en protéger), et à cette idée, si profonde, selon laquelle un « bruit » peut détruire un ordre ou, au contraire, aider à le réinventer, selon la façon dont l’ordre est capable d’entendre ce « bruit ».

Close